Un livre, des larmes, des bagages

Je ne vais pas vous la jouer critique objective. Avec Jean-Charles Lemeunier, on se connait depuis 30 ans. Si j’ai lu ce livre, c’est bien parce que c’est mon pote qui l’a écrit sinon, vous pensez bien, je ne serais jamais allé chercher ce recueil de nouvelles moi qui préfère les bios de rock stars, les polars et la littérature fantastique.

JC n’en est pas à son premier livre. Il a commis une bio sur Jacques Dutronc, que j’ai lue, une autre sur Patrice Leconte, que j’ai pas lue, et quelques participations à des œuvres collectives. La liste en fin d’article.

Livre de nouvelles - Avec Larmes et Bagages

Un livre, des nouvelles

Voici son premier recueil de nouvelles et surtout son premier livre en solo.
Dans Avec Larmes et Bagages, JC nous raconte sa vie, certainement romancée, complètement, parfois, imaginée. Mais c’est lui qui raconte, ce sont ses histoires, ses vies. Tout à la première personne ou presque.

Il est Linx sur un tournage de porno, il est journaliste cocu à Hollywood, il est un haut dignitaire du Reich, il est aussi Jean-Charles Lemeunier. Et quand ce n’est pas sa vie qu’il narre, c’est celle de personnages ou de situations proches de ses moteurs, à savoir le cinéma, le voyage, les femmes. Et aussi la musique… le jazz. Beaucoup de jazz.

Tout le livre est un voyage dans l’espace, dans le temps, dans la réalité dans le virtuel. On part page 12 à Londres pour se retrouver page 14 à New York pour finir en Inde page 259. Entre temps on a visité Venise, le Mexique, Izmir, Lyon, Los Angeles, etc. J’ai découvert les mots « catéchumène », « vigogne », « calligramme », « scrofuleux », « coquecigrue »… Ouais, bin j’connaissais pas… Je le dis moi.

Guide touristique

Jean-Charles Lemeunier en pleine signature de son livre

Le livre commence et se termine avec Les Os Usés. Pas de doute, cette nouvelle est autobiographique. Je sais le JC globe trotter. Je sais qu’il était – et est toujours malgré son grand âge – capable de partir comme ça, la fleur au fusil, avec sa bite et son couteau. Cette première nouvelle campe le personnage, l’auteur, amoureux du cinéma, des voyages, des gonzesses.

Lone Pine est la nouvelle qui m’a le plus marquée. On se croit dans l’Amérique profonde des années 50. Le décor est planté, le style nous confond et quand arrive la chute, nous voilà obligé de la relire. Parce que, si, il parle bien à un moment du dernier Tarantino. Donc c’est aujourd’hui ou tout juste hier. C’est l’Amérique qui a élu ou qui élira Trump. Ça fait froid dans le dos.

Lida avec son suspens à se pendre. Une nouvelle jalonnée de questions. Petit à petit on sent que c’est du vécu. Qui c’est ce mec ? Va-t-il arriver à ses fins ? Est-elle vraiment amoureuse ? Qui est cette actrice ? Au fur et à mesure de ma lecture, j’ai d’abord pensé à Marylin et John puis à Marylin et Arthur. Mais c’est pas ça du tout parce qu’il y a l’Autre qui est aux manettes de cette histoire de Ludmila Babková et Jo (non, je ne divulgâche pas). JC, à moins d’être particulièrement au fait des événements historiques, ré écrit l’Histoire – avec un h majuscule – à sa sauce.

Le livre dans son ensemble est un véritable voyage. Chaque étape nous transporte quelque part. Jean-Charles Lemeunier aime décrire, se perdre en digressions ou en précisions ou en anecdotes pour mieux revenir sur son sujet. Le point fort de ce livre c’est son unité. Les histoires aussi différentes qu’elles soient les unes des autres restent bien l’œuvre d’un même auteur. Pas d’exercice de styles même si parfois… Mais non.

JC (Jean-Charles, pas Jésus Christ !) a eu la gentillesse (il avait quand même intérêt…) de répondre à quelques questions. A lire ici, son INTERRO ÉCRITE.

Jean-Charles Lemeunier – Avec Larmes et Bagages – © Genouilleux, Éditions La passe du vent, octobre 2017

Sa vie, son œuvre

Pour sa vie, elle est ici chez son éditeur.

Pour son œuvre, c’est ici :

J’ai cessé de me désirer ailleurs, pour saluer André Breton, ouvrage collectif, La passe du vent, 2016

Un printemps sans vie brûle. Avec Pier Paolo Pasolini, ouvrage collectif, La passe du vent, 2015

Le poing dans la vitre, ouvrage collectif, Actes Sud/Institut Lumière, 2006

Livres de nouvelles

Patrice, Leconte et les autres, avec Pascal Chantier, Séguier, 2001

Crac! Boum ! Huuuue, avec André Chomier, Jean-Pierre Taillandier, 1992

Laisser un commentaire