TARZAN ET SA COMPAGNE de Cédric Gibbons – 1934

Moi Tarzan, toi… sexy Jane En y pensant, on a l’impression d’avoir côtoyé les dinosaures quand on raconte qu’à notre époque lointaine, les cinéphiles n’avaient pour seuls moyens de voir un film classique que les quelques chaînes de télévision hertzienne ou les ressorties en salles. Puis, est arrivé le magnétoscope et les VHS se sont…

Pour un dernier hommage à Michael Lonsdale

“La bourse et la vie” de Jean-Pierre Mocky Découvert à la télé alors que j’étais encore gamin, j’avoue avoir toujours gardé un souvenir attendri de “La bourse et la vie” de Jean-Pierre Mocky, un film qui a disparu depuis belle lurette des écrans radar. Alors qu’il était, excusez du peu, dialogué par le grand écrivain…

Disparition de Diana Rigg

Madame file On la connaissait sous le nom de Madame Peel, qu’une meilleure connaissance de l’anglais aurait dû nous faire prononcer Pile. Mais nous, pôvres de nous, on était minots, je l’étais en tout cas dans ma banlieue nîmoise, et nous on prononçait Madame Pelle. Et tout petits qu’on était, on lui en aurait bien…

PINK FLOYD THE WALL d’Alan Parker – 1982

Le diamant noir des Flamands Roses Après avoir écrit un article relatif au décès d’Alan Parker, ne voilà-t-y pas que l’envie me prend de revoir le film qu’il a tiré du double album de Pink Floyd, « The Wall » ? J’avoue que je n’en gardais qu’un très lointain souvenir, ne l’ayant vu qu’une ou deux fois alors…

Disparition d’Alan Parker

Murs de briques La disparition du cinéaste Alan Parker, ce 31 juillet 2020 à l’âge de 76 ans, sera-t-elle l’occasion d’évacuer quelques a priori ayant collé à sa carrière ? À commencer par sa nationalité. Bien qu’ayant travaillé essentiellement aux États-Unis, Parker était Anglais. Mais finalement qu’importe, on pense souvent que Terry Gilliam, une des chevilles…

«Hollywood», série Netflix : Le syndrome Tarantino

C’est en 2009 que l’Organisation mondiale de la santé reconnut l’existence d’un ensemble de signes cliniques et de circonstances d’écarts à la norme. On parla alors de syndrome Tarantino du nom du cinéaste qui, cette année-là avec « Inglourious Basterds », montra combien la réalité pouvait être corrigée en fonction de ses propres appréciations. Ainsi, dans ce…

CHANTONS SOUS LA PLUIE de Gene Kelly et Stanley Donen – 1952

La mécanique des fluides Tout le monde a en tête la fameuse chanson de Gene Kelly sous la pluie, s’éclaboussant à qui mieux-mieux dans les rues pour glorifier un amour naissant. À plus forte raison si on a vu “Orange mécanique”. Pour la génération de ceux qui ont grandi dans les années soixante-dix (qui a…

Disparition de Michel Piccoli

L’homme qui prenait son temps Le XXe siècle fut celui de l’homme pressé. Paul Morand donna même ce titre à un roman paru en 1941, adapté au cinéma en 1977 par Édouard Molinaro, avec Alain Delon dans le rôle. Précisons que le texte de Morand n’a rien à voir avec le film « Un homme pressé »,…

JASON ET LES ARGONAUTES de Don Chaffey – 1963

Au pays des merveilles Vous savez quoi, je m’en fous. Dites ce que vous voulez, ça ne m’atteindra pas. Ouais, je vous vois venir. Tout ça parce que j’ai profité du confinement pour visionner une série de films qui avaient bercé mon enfance et le début de mon adolescence. Et que j’ai revus avec mes…

Puzzle 120 pièces – Mocky, Les Saisons du Plaisir

C’était un soir où, avant de retrouver le bouquin qui me tenait depuis plusieurs jours, je traînais devant la télé à regarder d’un œil distrait un quelconque talk show. Mon attention fut attirée par l’apparition du cinéaste Jean-Pierre Mocky. J’adore Mocky, ses films, son bestiaire d’acteurs, son anarchisme chevillé au corps et cette façon qu’il…

LE QUATRIÈME HOMME de Phil Karlson – 1952

Hold-up sous masques Certains scénarios ressemblent à des héros de westerns ou de polars. Ils sont costauds et coriaces, ont le cuir tanné et la vie dure. Il en est de ces scripts comme des baroudeurs : ils peuvent traverser les années et les intempéries, on les retrouvera quarante ans après toujours aussi vigoureux et séduisants….

Journal d’un confinement (2)

Lire la première partie ici. Jeudi 19 mars Quel jour sommes-nous ? Je me pose cette question tous les matins tant les journées se suivent et se ressemblent depuis qu’elles ne sont plus rythmées par le travail et les occupations familiales. Je jette un coup d’œil à mon journal de confinement, laissé sur la table. Ah…

Journal d’un confinement (1)

Samedi 14 mars Lorsque je suis rentré tout seul de la gare, après avoir mis femme, enfants et chien dans le train pour la campagne, partis se mettre au vert puisque les écoles avaient été décrétées fermées, je me suis demandé que faire. L’appartement était assez grand, le frigo était plein et j’avais des étagères…

MON COUSIN de Jan Kounen : Moi, la famille…

Non, franchement, si on me l’avait dit, je n’y aurais pas cru. Pas cru que l’avant-première de « Mon cousin », samedi 14 mars dans l’après-midi, serait mon dernier film visionné en salle avant longtemps. Vincent Lindon et François Damiens étaient annoncés, et ils sont venus, ce qui fait qu’il y avait du monde. Et quand on…

LE CAS RICHARD JEWELL de Clint Eastwood

Le retour en force d’un cinéaste majeur Je ne sais pas s’il a encore toutes ses dents, papi Clint, mais putain, quel talent. Excusez cette explosion de vulgarité mais, merde, le gars, qui aura 90 ans le 31 mai prochain, a de quoi donner des leçons à tous ces jeunes freluquets qui se lancent dans…

Disparition de Kirk Douglas

Quand meurent les légendes Il était immortel, Kirk, et sa mort crée un sentiment de mensonge : non, c’est pas possible, on n’y croit pas. À 103 ans — il en aurait eu 104 en décembre prochain -, vous me direz que c’est un petit peu normal. Vous me direz aussi que Olivia De Havilland…

1917 de Sam Mendes

À la guerre comme à la guerre Je l’avoue, je n’ai jamais aimé “Le soldat Ryan”, trop militariste à mon goût, malgré les atouts claironnés par les défenseurs du film : comme Hawks (refrain connu), Spielberg plaçait ici sa caméra à hauteur d’homme. Certes, celle-ci restait parmi les soldats, ceux qui devaient à tout prix…

“Brooklyn Affairs” d’Edward Norton

Un détective privé (de retenue) Si l’on connaît bien l’acteur Edward Norton, remarquable dans “Fight Club” et tant d’autres films, on sait moins qu’il est aussi passé derrière la caméra. La première fois, c’était en 2000 avec “Au nom d’Anna”, l’histoire d’une jeune femme que convoitaient deux amis, l’un rabbin (Ben Stiller) et l’autre prêtre…

LE SALAIRE DE LA PEUR de Henri Georges Clouzot – 1952

Cinquante nuances de gay Si je vous dis que j’adore “Le salaire de la peur” et que je suis capable de le revoir régulièrement avec toujours le même plaisir, je suppose que vous me comprenez. Attention, je parle du vrai “Salaire de la peur”, celui tourné en 1952 avec Yves Montand et Charles Vanel, pas…

Il n’y a pas de sots métiers – Quiz 11/19

Et le cinéma l’a prouvé. À l’affiche en ce moment, dans “Alice et le maire”, Fabrice Luchini incarne le premier édile de Lyon. D’autres actrices et acteurs ont ainsi porté, au fil du temps, les tenues de curé, facteur, boulanger ou infirmière. Comme dans une agence de Pôle emploi, à vous de décider qui fait…