THE BIG LEBOWSKI des frères Coen – 1998

C’est vraiment pas de pot que son véritable nom de baptême soit Jeffrey Lebowski, surtout quand tous vos potes vous surnomment The Dude. Vraiment pas de pot parce qu’il existe un autre Jeffrey Lebowski, milliardaire de profession, sur la tête de qui devraient pleuvoir pas mal d’ennuis. Sauf que les problèmes en question, c’est sur…

AUSTIN POWERS de Jay Roach – 1997

Son nom est Powers, Austin Powers Ça doit vous arriver, quand même, de regarder un film, de vous dire que c’est complètement con mais que c’est bien. Super marrant. Et qu’on en redemande. Quand la connerie est assumée, elle vire parfois au génie.Tout ça pour dire et pour parler djeuns que je kiffe la série…

BERNIE d’Albert Dupontel – 1996

La pelle d’urgence J’ai revu il y a peu le premier film réalisé par Albert Dupontel. J’avoue qu’à l’époque de sa sortie, “Bernie” m’avait quelque peu dérangé, alors que je me pensais pourtant prêt à tout voir, curieux des films les plus extrêmes. J’avais donc vu “Bernie” et, alors que j’avais 25 ans de moins,…

L’ATTAQUE DE LA MALLE POSTE d’Henry Hathaway – 1951

Un western féministe d’Henry Hathaway Le western est un univers en soi, bourré de chefs-d’œuvre, de ratages et d’idées fausses. Dont la principale, largement répandue, est que les cowboys américains ont toujours été proprets alors que leurs confrères made in Italy, les héros de ce que l’on a appelé le western-spaghetti, étaient cradoques comme des…

CÉCILE EST MORTE de Maurice Tourneur – 1944

Le commissaire Maigrelet Tout le monde connaît Maigret, le fameux commissaire créé par Simenon, et tout le monde l’imagine plutôt massif, bourru, avare de mots, du genre bougon avec toujours une pipe à la bouche. Cette image, plus que les romans, c’est le cinéma qui l’a façonnée et quand on pense à Maigret, on voit…

TARZAN ET SA COMPAGNE de Cédric Gibbons – 1934

Moi Tarzan, toi… sexy Jane En y pensant, on a l’impression d’avoir côtoyé les dinosaures quand on raconte qu’à notre époque lointaine, les cinéphiles n’avaient pour seuls moyens de voir un film classique que les quelques chaînes de télévision hertzienne ou les ressorties en salles. Puis, est arrivé le magnétoscope et les VHS se sont…

PINK FLOYD THE WALL d’Alan Parker – 1982

Le diamant noir des Flamands Roses Après avoir écrit un article relatif au décès d’Alan Parker, ne voilà-t-y pas que l’envie me prend de revoir le film qu’il a tiré du double album de Pink Floyd, « The Wall » ? J’avoue que je n’en gardais qu’un très lointain souvenir, ne l’ayant vu qu’une ou deux fois alors…

CHANTONS SOUS LA PLUIE de Gene Kelly et Stanley Donen – 1952

La mécanique des fluides Tout le monde a en tête la fameuse chanson de Gene Kelly sous la pluie, s’éclaboussant à qui mieux-mieux dans les rues pour glorifier un amour naissant. À plus forte raison si on a vu “Orange mécanique”. Pour la génération de ceux qui ont grandi dans les années soixante-dix (qui a…

JASON ET LES ARGONAUTES de Don Chaffey – 1963

Au pays des merveilles Vous savez quoi, je m’en fous. Dites ce que vous voulez, ça ne m’atteindra pas. Ouais, je vous vois venir. Tout ça parce que j’ai profité du confinement pour visionner une série de films qui avaient bercé mon enfance et le début de mon adolescence. Et que j’ai revus avec mes…

LE QUATRIÈME HOMME de Phil Karlson – 1952

Hold-up sous masques Certains scénarios ressemblent à des héros de westerns ou de polars. Ils sont costauds et coriaces, ont le cuir tanné et la vie dure. Il en est de ces scripts comme des baroudeurs : ils peuvent traverser les années et les intempéries, on les retrouvera quarante ans après toujours aussi vigoureux et séduisants….

LE SALAIRE DE LA PEUR de Henri Georges Clouzot – 1952

Cinquante nuances de gay Si je vous dis que j’adore “Le salaire de la peur” et que je suis capable de le revoir régulièrement avec toujours le même plaisir, je suppose que vous me comprenez. Attention, je parle du vrai “Salaire de la peur”, celui tourné en 1952 avec Yves Montand et Charles Vanel, pas…

PSYCHOSE d’Alfred Hitchcock – 1960

La lucarne magique On peut dire qu’à cette époque — j’étais encore au lycée —, je pouvais enfin regarder la télé. Mon père avait cédé et il était déjà loin le temps où j’avais 6 ans et, devant filer au lit dès 20h30, je me déshabillais lentement dans le couloir, qui donnait pile sur l’écran…

L’ASSASSIN HABITE AU 21 de Henri Georges Clouzot – 1943

Un cinéaste sur son 31 J’ai toujours aimé cette séquence. Apprenant que l’assassin qui terrorise Paris sous le nom de M. Durand aurait trouvé refuge dans une petite pension de famille, un détective décide de s’y installer en se faisant passer pour un pasteur. Ce qui fait dire à la patronne de l’hôtel : “Dans…

AUTANT EN EMPORTE LE VENT de Victor Fleming – 1939

Putain, je suis jaloux ! Je viens de lire l’excellente chronique de mon ami Globrocker. Avec un mec que personne ne connaît, Chris Farlowe, et un disque dont tout le monde se fout, ce salaud (dans le sens lelouchien du terme, Salaud, on t’aime) parvient à nous intéresser, à nous emballer, à nous faire avaler…

POLYESTER de John Waters – 1981

Tu le sens, mon gros film ? C’était une époque où il existait encore non seulement ce que l’on appelait des “cinémas de quartier” mais aussi des salles qui avaient des publics jeunes ou étudiants. On ne parlait encore ni de multiplexes ni de consommation outrancière de pop corn dans des contenants de plus en…

THE BIG FIX de Jeremy Paul Kagan – 1978

Privé… de lui Richard Dreyfuss est un gros branleur. Du moins, le personnage qu’il incarne dans “The Big Fix”, le film de Jeremy Paul Kagan découvert à sa sortie en 1978 et disparu depuis des radars. À tel point que j’offrirais bien un Carambar, un Pokemon ou une vignette Panini à l’éditeur courageux qui sortira…

LA TÊTE DU CLIENT de Jacques Poitrenaud – 1965

Ma Gastounette Quand on était gamins, à l’époque où le père de M. Pokora n’était tout juste qu’un spermatozoïde apeuré attendant le grand départ, la télé passait beaucoup plus de films qu’aujourd’hui. Mais, faut pas croire, comme de nos jours, beaucoup étaient récurrents… sans aller jusqu’à dire qu’ils nous lessivaient (gag). MFAM #11 – LA…

INVASION LOS ANGELES (They Live) de John Carpenter – 1988

LISEZ CETTE CHRONIQUE ! C’est un type qui se balade dans la rue et qui trouve des lunettes de soleil. Alors, comme une paire de vieilles pompes, il les chausse. Précision : le mec s’appelle John Nada, c’est vous dire s’il est revenu de tout ! Donc, une fois les lunettes sur le nez, il…

L’EXORCISTE de William Friedkin – 1973

Évoquer « L’exorciste », c’est penser aussitôt à la tête de Linda Blair qui tourne à 180°, vire au vert et crache une bave plus proche de l’antigel et du liquide de refroidissement que de la simple salive. Regardez-la : elle se tortille sur son lit en gueulant que votre mère suce des bites en…

ORANGE MÉCANIQUE de Stanley Kubrick – 1971

C’était une époque où nombre de films sortaient en salles avec une interdiction : moins de 12 ans, moins de 16 ans, moins de 18 ans. Une époque où n’existaient ni VHS ni DVD et où l’idée même d’une copie numérique dépassait l’entendement. Une époque où, il faut bien l’admettre, n’étant pas d’une taille gigantesque…