First Time Reaction

First Time Reaction ne concerne pas une première expérience de jambes en l’air, un premier taf, un premier chiard. Non, il s’agit d’un truc beaucoup plus important, la musique. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup.

Hey Dude it’s a amazing !

Je viens de découvrir sur Youtioube une série de chaînes de mecs et de gonzesses, surtout des mecs, qui filmaient leurs réactions à l’écoute d’un morceau de musique qu’il n’ont jamais entendu. C’est quoi cette idée foireuse ? Et pourquoi pas des femmes et des hommes en train de copuler ? Ou de jouer à un jeu vidéo ? Ou de dire des conneries à la télé ?

Le principe est simple, il sont filmés en plan fixe. Après un petit baratin pendant lequel ils vous invitent à vous abonner, à cliquer sur le pouce du Schtroumpf, à réagir à leurs réactions, à proposer des titres, ils ou elles mettent leur casque (audio, pas de moto ! Putain suivez !) et balancent le titre qu’ils vont découvrir. C’est pour la plupart du temps des classiques du rock, de la pop, en tout cas des classiques.

First Time Reaction, really ?

Je suis assez perplexe pour certaines chansons. J’ai du mal à croire qu’ils n’ont jamais entendu Bohemian Rhapsody, Stairway To Heaven, Logical Song et j’ai même vu la vidéo d’un vieux biker vieux et bedonnant qui découvrait Child In Time de Deep Purple. Alors que dans son introduction, il déclare connaître des titres du Pourpre Profond comme Lazy, Highway Star, Smoke On The Water. Qu’il soit passé à côté de ce standard du rock métal, utilisé pour des pubs (Kenzo) m’étonne un peu quand même. Avec son faux de air de De Niro j’ai l’impression qu’il nous prend pour des jambons. D’autant que durant l’écoute, il cite le nom des musiciens en vieux connaisseur.

Je me suis baladé dans l’univers des “First Time Reaction” et c’est assez addictif. C’est toujours jouissif de voir la réaction de quelqu’un à qui vous faites découvrir un monument de votre discothèque personnelle à condition qu’il ait l’esprit ouvert et surtout qu’il sache écouter. J’en ai sélectionné quelques uns qui me semblent être les plus honnêtes et les plus passionnés.

Les collégiens

Ces deux là sont mes préférés. Bibi Fricotin et Portos découvrent le rock et autres musiques intemporelles. Et ils ont vraiment l’air de s’éclater. Ils dégagent une sincérité de passionnés. Ils prennent leur pied aux solos de guitares, aux breaks, aux changements de tempos. Ils ont une bonne oreille et vont chercher au loin lignes de basses, figures de batteries, notes chelous. Dés que la musique démarre y’a plus qu’à les poser sur la plage arrière de la voiture : la tête dodeline, les cheveux s’agitent, les pieds tapent en mesure, les jambes brimbalent, enfin bref tout s’agite comme dans Wayne’s World quand Wayne et Garth écoutent la fin de Bohémian Rhapsody dans leur voiture de beauf (voir à la fin de l’article pour ceux qui ne connaissent pas).

Entre ces deux vidéos, vous pouvez constater que le nombre d’abonnés a augmenté, donc les revenus aussi. Nouveau décor, nouveaux micros, nouveaux casques, ils ont même la petite table centrale avec whisky (ou jus de pomme ?) dans carafe et verres en cristal comme dans les feux de l’amour. Des collège students qui ne vont pas le rester longtemps…

Alors non, après vérification, ce n’est pas du jus de pomme car les deux compères n’hésitent pas à proposer des sessions d’écoutes bourrés ! Pas de message d’avertissement, ils s’enfilent des shots à la file et envoient du bois. Bibi hoche la tête alors qu’il n’y a pas de musique et Portos a l’air de roupiller à certains moments. Ils sont marrants ces ricains, ils vont vous faire chier pour un téton qui dépasse et ils laissent deux merdeux se bourrer la gueule pour écouter la musique du diable sur You Tube. Va comprendre Charles !

First Time Reaction bourrés

Les rappeurs

Lui, ou eux deux, ça dépend, des fois il est lui et des fois il est deux, c’est le blackos de service. L’archétype du gamin de Compton, dealer, rappeur, gangueur (qui fait partie d’un gang. C’est un mot que je viens d’inventer.)

Déjà, l’américain c’est dur à comprendre mais là, avec son accent à couper au cran d’arrêt teinté de beuh, j’avoue ne pas comprendre grand chose à ce qu’il raconte. Pas grave, les mimiques de son visage, les bonds sur sa chaise, les coupures de l’écoute en plein milieu me suffisent à comprendre qu’il prend son pied. Baigné dans le rap, le hip-hop, p’tit blackos s’essaye au rock et à la pop, loin, très loin de son univers habituel. Et c’est marrant sa First Time Reaction au tube d’Aerosmith, Dream On (Goosebumps !) ou au break de batterie de Phil Collins dans In The Air Tonight (vidéo devenue virale). Sont trop drôles ces rappeurs.

Ménagère de – de 50 ans

Convenez-en, eux deux ont des têtes bizarres (je n’ai pas choisi la photo au hasard, gnark, gnark, gnark !). Des têtes d’américains moyens, ni beaux, ni laids. Lui connaît les morceaux et les fait découvrir à sa femme qui est, elle, d’après ce que j’ai compris, musicienne classique et professeur de piano. Là encore, v’là un p’tite dame qui se balade hors de sa zone de confort. Mais ce qui est frappant, c’est leur amour qu’ils affichent au monde entier avec ce côté un peu gnan gnan des amoureux sur les bancs publics. D’autant plus gênant que parfois ça a l’air de la gonfler menu de voir son mâle se comporter comme un ado attardé.

Parfois c’est elle qui lui fait ses yeux de biches, béate d’admiration devant son mari à la limite de la bienveillance voire de la condescendance. L’air de dire :

T’es gentil avec ta musique de sauvage. Le jour où ça ne rapporte plus un kopeck, j’arrête ces vidéos débiles et j’me casse.

Moi

Mais ils sont malins tous les deux, ils savent que ce genre d’attitude va leur rapporter des pouces bleus, des nouveaux abonnés et du pognon…

En tout cas les analyses après écoute de madame sont assez réfléchies, pertinentes parfois (elle dit aussi des grosses conneries) et on sent bien que le différence entre les hommes et les femmes c’est la bite… ou son absence.

La coach de chant

Là, c’est plus intéressant car on a à faire à une pro. Raiponce (prénom Pierre) est coach de chant dans la vraie vie avec site Internet, FB, Insta et tout le tralala pour gagner sa croûte. Ses cibles sont surtout des chanteurs et chanteuses. Normal. Elle est mignonne, aime la musique et s’éclate à découvrir les chanteurs-teuses.

Dans cette vidéo, par exemple, elle donne une vraie leçon en décortiquant les techniques de chant. Elle met en valeur la superbe voix de Ian Gillian dans ce morceau qui est un catalogue de ce que peut faire un vrai chanteur de rock. C’est vrai qu’écouter ce classique du hard rock avec un prof qui vous explique le pourquoi du comment donne à la performance de Gillian un nouvel éclat et certains d’entre vous découvriront combien le chanteur de Deep Purple est ENAURME et mériterait lui aussi un biopic. Seulement voilà, il n’est pas mort, n’a pas le Sida, et tout le monde s’en fout.

Fake ? Pas fake ? Corn Fakes ?

Est-ce que tout ça est fabriqué, répété, travaillé ? Si c’est le cas alors, ce sont de bons comédiens mais pas vraiment d’idée sur la question même si j’ai de gros doutes parfois. En tout cas tous ces braves gens sont malins, ils alignent des milliers d’abonnés à leur chaîne Youtioube et si vous vous amusez à regarder leurs vidéos chronologiquement, des plus vieilles à aujourd’hui, vous allez voir la présentation évoluer, les graphismes et logos se professionnaliser, le mobilier passer de la chaise de la cuisine à des fauteuils ergonomiques de geeks. Certains sont mieux coiffés, d’autres commencent à perdre leur cheveux. Pour certains, leurs vidéos sont truffées de pubs et c’est assez casse-couilles. Donc le pognon rentre. Alors chapeau bas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.