La Discongraphie de Fluide Glacial

Parce que dans Discongraphie, il y a disc, euh… non, Con, chui con, il ne fallait pas s’attendre à un traité de philosophie sur la cantine quantique. Là, on est dans la déconne pure et dure. Une soirée bien arrosée de deux mecs qui sont partis en free style, en totale impro autour des pochettes de disque.

Dsicongraphie Editions Fluide Glacial

Discongraphie, la génèse

Ça a surement commencé comme ça. Un pack de binouzes, quelques shots d’un élixir inflammable, un bol de cahouètes, de la musique à fond les ballons de rouge et c’est parti. On refait le monde, une pochette traîne au milieu des épluchures de pistaches et les plaisanteries fusent. Les jeux de mots, les “moi j’aurais fait ça…” bafouillés entre deux gorgées de pinard…

– Euuuuhhhh, c’est quoi qu’on écou… teu… lààààà ?
– Z’est… hips… Babara…

… la langue pâteuse, la bouche baveuse, les yeux chassieux, la posture chancelante :

– Didon, c’est qui qui chante euh “té touteu seulo fond de l’espaceu ya personneu devant” ?
– Francis 4L, ah ah ah !
– Tié con Roger. Moi je croyais que c’était Renault… ha ha ha !

Francis Cabrel

– Alors qu’est-ce que t’as comme dixes… Bashung… C’est pas un des 7 nains qui s’appelle comme ça ?
– Atchoum !
– A tes souhaits.
– Non, le nain c’est Atchoum.
– Ah oui ! Ça fait très rhum des foins tout ça…

Michael Jackson et Alain Bashung dans la Discongraphie

Un petit livre pas cher, déconné par Emmanuel Reuzé et Jorge Bernstein deux auteurs de BD (La bureautique des sentiments, Flic & Fun pour Bernstein. Faut pas les cons pour des gens et La vrai vie de Didier Super pour Reuzé, entre autres.), et membres de la rédaction du magazine Fluide Glacial. De l’humour, du détournement, du pastiche (51), du contournement, de la parodie, de la moquerie, les deux compères ont du bien se marrer à écrire cette Discongraphie.

Chaque disque inexistant donc introuvable ce qui en fait des raretés recherchées par les collectionneurs (sont cons ces collectionneurs !) est accompagné d’une présentation décalée, imaginaire et mensongère du disque qui n’existe pas du tout.


Ray Charles et Aznavour

L’AVIS DU DISQUAIRE
Avec Je m’voyais pas déjà, le chanteur développe une vision très noire de la vie d’artiste, qui, loin des lumières de Paris, Los Angeles ou New York, reste dans l’ombre de ces cités.
Un titre bouleversant, proposé en 45t mais aussi en téléchargement gratuit sur les plateformes de streaming pour celles et ceux qui voudraient l’avoir à l’œil.

STYLE MUSICAL
Le chant qui braille


On est dans la haute stratosphère de la déconne.

Vous suivrez en même temps les aventures de Jean-Michel, disquaire du Saphir. Pour ceux un peu lents, c’est un faux disquaire, dans un faux magasin de disques, avec des faux clients à qui il vend des disques qui n’existent pas. Et non, ce n’est pas moi ! Il saura vous conseiller et vous aiguiller. Il vous fera découvrir des pépites qui donneront quand même un autre cachet à votre discothèque de nanars. D’ailleurs les clients sont nombreux, de tous les âges. A travers quelques planches de BD vous vivrez le quotidien de Jean-Mimi avec ses clients qui sont un peu casse-couilles; la casse-couillerie et l’enculage de mouches étant les deux qualités (ou défaut ?) principales de l’amateur de musique. Comme cette grand-mère déçue par La Vie en en Cirrhose d’Edith Paf, ou le pilier de vinyl shop (à bière) complètement addict à la musique et qui meurt à la fin mais pas dans les bras d’une infirmière qui est très belle et qui pleure d’une cirrhose des tympans.

La Discongraphie, Jean-Michel le disquaire du Saphir

Je suis fluide, je suis glacial, je suis Fluide Glacial

Non, je ne suis pas glacial, plutôt chaud patate, chaud comme la braise et une bonne braise ça fait du bien. Mais il est temps de fermer l’échoppe. C’est l’heure. N’oubliez pas d’acheter des vinyles, c’est plus joli que le CD et surtout chez un vrai disquaire, en général un mec ou une nénette, passionnés qui vous conseilleront et vous feront découvrir des vrais bons disques qui existent.

Quant à ce petit bouquin, il ne coûte pas cher et vous serez surpris du plaisir et du rire qu’il procure. Un petit bouquin qui rend moins con, à feuilleter à tous moments sans modération au hasard des pages, des illustrations.

Discongraphie – Tome 01 – REUZÉ (Dessinateur) JORGE BERNSTEIN (Scénariste)
150 x 150 mm – 96 pages – ISBN : 9791038200975 – 9.90 €
Editions Fluide Glacial

  • Barbara est dans la Discongraphie
  • Georges Brassens et Boy George
  • Mozart dans la Discongraphie
  • Philippe Karting
  • Stevie Wonder dans la Discongraphie
  • Vraiment super Trump ?
  • Indochine

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.