Zombie la mouche

Pourquoi je parle de cinéma alors que c’est le domaine de Kanibalekter mon fidèle compagnon (non, c’est pas mon chien) ?
Parce que dans cette rubrique des reprises, il se trouve que nous allons aborder le cas délicat de deux actrices de second plan doublées de deux rockeuses de 3ème zone qui ont essayé de percer en reprenant deux tubes pour en faire des flops. Deux reprises pas désagréables. Inutiles et sans effet mais pas désagréables. Et en plus, cerise sur le gâteau, ces deux gonzesses se sont retrouvées dans le même nanard, Zombie Nightmare à jouer sous la direction du célèbre Jack Bravman, brave mec au demeurant connu aussi pour Night Of The Dribbler (1990), Janie (1970) et d’autres.

Tia Carrère

C’est Kanibalekter qui me parlait, la bave aux lèvres, je ne sais plus pourquoi, de Tia Carrère. C’est vrai qu’elle est jolie. Mais bon, on ne peut pas dire qu’elle fait une super Carrère (jeu de mots !) au cinéma. La reine des nanards a voulu se tourner vers la chanson et malgré une plastique fantastique et un joli petit brin de voix, on ne peut pas dire que ce fut une réussite. J’ai trouvé, pour toi Kani, une reprise du Ballroom Blitz du groupe Sweet, tirée (la reprise, pas Tia !) de la BOF de Wayne’s World. Honnêtement, après avoir bien aimé cette version, je suis revenu à l’originale qui me fait penser aux boums de ma jeunesse (avec plateforme shoes, si, si !) et sonne tellement plus glaaaaam même si les Sweet sont vachement plus moche que la petite Tia.

Et si je peux (j’fais c’que j’veux !) te donner un conseil, c’est de choisir un peu mieux tes rôles, ma poule, parce que si tu continues comme ça, Tia Carrère est en jeu ! (de mots !) Ah, ah, ah !

Elle n’a quand même pas tout rater car elle a tourné ou prêté sa voix à une bonne cinquantaine de films. A été Sidney Fox dans Sydney Fox, l’aventurière et a reçu un Lifetime Achievement Award pour l’ensemble de sa carrière des mains de la présidente des Philippines Gloria Macapagal-Arroyo. Pas mal quand même.

Linda Singer

Dés que Jean-Jacques est devenu Goldman, il a fallu qu’il cède aux vieux démons du chanteur français qui a du succès (en France) et qui veux réussir ailleurs, (mais surtout aux states) : conquérir les anglo-saxons.

Ah, tout un programme !

Il écrit donc deux adaptations anglaise de Il suffira d’un signe : Just a little Sign qu’il chante lui-même qui sort en Allemagne et Hold on Tight, en Angleterre et interprétée par une blondasse inconnue, Linda Singer (eh ! Singer ça veut dire chanteur ! Trop bien trouvé coco !).
La greluche est également actrice et elle joue son unique « grand » rôle dans Zombie Nightmare… que tout le monde a vu, bien entendu ! Pour le reste de sa carrière, on la retrouve dans divers films et séries, en femme de chambre, en prostituée, en strip-teaseuse, en rat femelle et même en doublure cascade de Lisa dans Terreur à l’hôpital central (1982). Une carrière riche  et diverse.

Revenons à la musique. Devant la percée de JJ en Angleterre et sa carrière fulgurante aux Etats-Unis, il va sans dire que ces deux essais sont des flops de première catégorie.Tant mieux. Comme ça on le garde rien que pour nous. Tiens, d’ailleurs, il a fait d’autres trucs depuis ça ? Euh, oui, il a pris sa retraite.

Laisser un commentaire