Voir Montauban et mourir

C’est marrant, quand le livre est sorti, j’allais, moi, rejoindre Montauban à l’occasion d’un road-trip familial pendant lequel mon père a souhaité revoir les lieux marquants de sa vie et donc de la nôtre avec mon frère qui faisait le chauffeur.
J’ai donc, ce 15 juillet 2018, regardé la finale de la coupe du monde dans un hotel à Montauban avec mon père et mon frère puis nous sommes partis tous les trois à la découverte des hauts lieux montalbanais qui m’ont vu naître et faire mes premiers pas. Nous avons été agréablement surpris par cette belle ville super agréable. Très animée pour cause de 2ème étoile, avec ses vieilles ruelles, sa place encerclée d’arcades au briques rouges, ses grands parcs arborés. Quant à y vivre, je suis bien content de n’y être que né.

On devrait jamais quitter Montauban

Ce livre est une ode au film culte de Lautner, Les Tontons Flingueurs. Les textes sont signés Philippe Chanoinat et les dessins Jean-Marc Borot. Ce n’est pas vraiment un livre, ce n’est pas non plus une BD mais un habile mélange des deux. Chaque double page est construite sur le même schéma.
A gauche les textes. Une réplique du film en titre (« On devrait jamais quitter Montauban », « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait », etc.). Un paragraphe raconte le film découpé en 22 tableaux. Puis, Phil Chanoinat se lâche sur des sujets divers et variés, voire avariés. Son texte est en rapport avec la réplique à l’honneur et tout le monde en prend pour son grade.
Page de droite Monot entre en jeux. Il croque les personnages et les scènes de manière réaliste, en noir et blanc. Le trait est précis et le gueules de tous les tontons, flingueurs ou pas, vous sautent au visage. Des caricatures stylées années 50 au trait très précis. Aucun problème à reconnaître les acteurs et les scènes. Un beau bouquin agréable à feuilleter, marrant à lire qui fera un excellent cadeau de Noyel. Vous pouvez vous le procurer ici.

Chanoinat - Borot - Ondevrait jamais quitter Montauban

Chanoineries

Philippe Chanoinat a son horloge interne bloquée sur les années 50/60 du siècle dernier. Chanoinat est un rockeur, un vrai, à l’intérieur comme à l’extérieur. Chanoinat est un nostalgique. Il est fan de Belmondo, de Gene Vincent, du cinéma français, en noir et blanc et même en couleurs, de la littérature mais surtout de la langue française. Il est en colère permanente, contre le parisianisme, contre le modernisme, contre les penseurs à la p’tite semaine, contre les clodos de la culture, les malfaisants de la chanson, les usurpateurs du rock’n’roll, les scribouilleux, les journaleux, les curés pas encore défroqués, les beaufs bruyants et silencieux aussi. Son monde est animé par son cinéma, ses lectures, ses BD et sa musique.
Pour notre plus grand bonheur, il entretient la flamme d’un passé qui se délite remplacé de plus en plus, hélas, par la médiocrité et la connerie. Sur ce point je suis d’accord avec lui.

Les dessins de jean-Marc Borot

Où sont passées les tatans ?

Il n’en est pas à son coup d’essai concernant les Tontons. Il a attaqué sa restauration avec la superbe série Les Teigneux dans laquelle on retrouve l’esprit des tontons : courses de 2cv, distribution de bourre-pif dans l’épicerie-bureau de poste-tabac-pharmacie-vétérinaire-boucher-charcutier du village, cascades en solex boosté. Les héros ont la gueule de l’emploi et une petite ressemblance avec les grands acteurs idoles de l’auteur (si vous voulez voir ma tronche, j’ai l’honneur d’être dans le tome 4. Mais où ?).
On retrouve également les tontons dans un ouvrage sorti en 2007 aux éditions du Lombard, « Lautner s’affiche », signé avec Michel Rodrigue et préfacé par Jean-Paul Belmondo, consacré à la filmographie de Georges Lautner et illustré par les grands dessinateurs de BD. Les Tontons Flingueurs ont le privilège d’être croqués par le géant Maëster.

Les tontons flingueurs à Montauban

Sa vie son œuvre

La BDgraphie (ça se dit ça ?) de Chanoinat est pavées de grand noms. Pour ne pas perdre le Phil en voici quelques uns : Patrice Buendia avec qui il pond, entre autres, l’excellente série Thomas Silane (Éditions Bamboo), Laurent Gerra avec qui il tape à bras raccourcis sur le petit monde de la télé dans Les Zenvahisseurs (Editions Albin Michel), Frédéric Marniquet pour la série La Brigade de l’Étrange (Editions SEFAM), George Lautner avec qui il co-scénarise On achève bien les cons (Éditions du Soleil) et Les cons ça ose tout (Editions du Lombard), Castaza, Cassini, Aroyo, Ferra et la liste est encore longue et pas encore close. Donc à suivre.

Philippe a eu la gentillesse de répondre à quelques questions. A lire ici dans son INTERRO ÉCRITE

Chanoinat-Borot – On devrait jamais quitter Montauban – 2018
Éditions Autour de la poire – Val
Découvrez l’œuvre de Philippe Chanoinat sur le site Esprit BD

Laisser un commentaire