Chuchotements écorchés

C’est terrible d’avoir un artiste dans la famille !

Euh, un vrai, je précise. Pas un qui fait ça pour s’amuser, pendant ses heures de loisirs et qu’on est obligé d’aller voir le spectacle de fin d’année, coincé entre le gala de gym de la petite et la kermesse de l’école du petit et inversement.
Non, un vrai artiste. Un qui a décidé d’en faire son métier. Un qui bosse à temps plein sur ses instruments, ses enregistrements, ses partitions. J’avais oublié de préciser, dans ce cas d’étude sociologique, notre sujet est musicien et neveu. L’un n’ayant aucun rapport de cause à effet. Ce n’est pas parce qu’il est neveu qu’il est musicien , ni musicien parce qu’il est neveu (quoique !). D’autant plus que selon la position sur la branche il peut-être également fils, petit-fils, voire cousin, voire même germain. Et il ne s’appelle pas Germain je tiens à le préciser.
BREF !
Donc, oui, terrible, car que faut-il dire quand sa mère nous abreuve de ses productions ? J’vous l’demande.
– Dis donc, chouchou t’as écouté le Cd que j’t’ai envoyé ?
– … Viiiiiiiii, c’est supeeeer ! (Putain faut qu’je pense à enlever le cellophane si jamais elle vient à la maison !)

Dorian 1st CiDi
Collector !

Faut dire que notre artiste a commencé tout petit. Très tôt nous avions déjà le bonheur et la joie d’être obligé d’écouter régulièrement ses progrès en karaoké gravé sur CD (j’aime bien ces sonorités en é è : gé, ter, lièrement, grès, vé, cédé). Des reprises de Marilyn Manson, Kyo, Nine Inch Nail et autres formations festives et dansantes qui faisaient le bonheur et l’admiration de la famille et ami(e)s. Ça c’est drôle ! La famille et les ami(e)s qui écoutent ces rockers dégénérés et qui s’extasient, se répandent en superlatifs autant supers que latifs. C’est bien la preuve qu’ils n’ont pas écoutés ou qu’ils sont sourds ou pas vraiment objectifs.
Et puis le petit devient grand. Il mature. Le duvet devient barbe, il ne fume plus en cachette et ramène à la maison des… filles. Et puis il a des avis, des opinions. Mais bon, il est jeune ça lui passera !
Il a même passé du Zappa dans une réunion de famille ! J’aurais du l’avertir avant, j’étais passé par là moi aussi à son âge. Ce sont des choses qui ne se font pas et il a été à deux doigts de se faire reniais (du verbe reniaiser, action de remettre dans le droit chemin et couper au bol les fibres artistiques qui dépassent) par le conseil des anciens.
J’ai du intervenir et lui expliquer que dans ces instants (réunion de famille, repas de famille, bar mirza, anniversaire, mariage), le mieux, c’est de s’en tenir aux basiques : Cloclo, Carlos, Cordy et que du tube.

Du tube mon p’tit !
Je dirais même plus,
basique le tube.

T’as vu, quand je leur ai mis Les Sardines de Sébastien, ils ont arrêté de se gratter et de vouloir mordre.

Heady Whispers

Mais le jeune con (à côté de jeune y’a toujours con, ça va ensemble) est doué et commence à diffuser des trucs sur Internet. Ses propres compos et quelques reprises bien senties. Il a même fait un concert au Bataclan (tout va bien pour lui, vous pouvez rassurer ses parents et sa famille !) avec son premier (?) groupe Lift Up. Vous vous rendez compte ? Le merdeux a pas 20 ans et il a déjà joué au Bataclan ! Et ça rime !

Diane et Dorian
Il veut devenir ingénieur du son. Et il bosse le petit et bien. Mais ne laisse pas tomber la musique. Il vient de sortir le premier mini album (comme dans mini petite souris mais San Salvador !) de son nouveau groupe Heady Whispers (Chuchotements Impétueux), Skin To Bones (La peau sur les os ou écorchés vifs). J’ai été le premier à l’acheter, et peut-être le dernier à l’écouter (faut qu’je pense à enlever le cellophane… Naannn, j’déconne !). J’ai même eu une interview en exclusivité mondiale de l’artiste qui m’a déclaré : « Euh, tu sais tonton, c’est un exercice d’étudiant. C’est de la pop gentillette. Sinon, je bosse sur mon vrai projet tout seul ». Et il m’a fait écouter son travail perso. Vraiment perso car il fait tout de A à Z : l’enregistrement, il joue de tous les instruments, il chante, il mixe… Impressionnant.

Pour revenir à ce premier CD des Heady Whispers, bien entendu, il a fait l’unanimité du premier cercle (la famille), du deuxième (les amis) quant au 3ème, le public lambda, on s’en fout. Je l’ai enfin écouté (dur à enlever le cellophane). Ça manque cruellement d’impétuosité et ça ne risque pas d’écorcher vif nos tympans. Par contre, en fond musical pour une soirée cosy, j’ai été étonné d’être surpris par la qualité des mélodies, des voix, des arrangements et même par la voix féminine qui, tout compte fait, n’est pas si désagréable que ça. Mais en fond. Je verrais bien ces quelques premiers titres en bande son d’un resto branchouille pour bobos parisiens.

Bonus tracks free en streaming

5 titres signés Dorian (pronounced Dorianneu) Baulery pour la musique et Baulery/ Diane Ducher pour les paroles. T’as raison mon n’veu de tout signer ça fera double ration de royalties quand tu seras célèbre. Et il a déjà le sens du marketing : en plus de ces 5 titres vous pouvez écouter sur Soundcloud les deux zozos reprendre Abba et Sonny & Cher. Des bonus tracks free en streaming.
ACHETEZ-LE ICI !

Heady Whispers Skin to Bones
Alors continue comme ça mon n’veu.
Et puis un mec qui aime Zappa ne peut pas être mauvais !
Signé : ton vieil oncle Globrocker

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. The Last Dodo dit :

    Bel article, je sais pas qui est ce Dorianneuh, mais il a beaucoup de chance pour sa première critique.
    J’espère qu’il t’enverra une partie de son projet perso avant tout le monde 😉

    1. Globrocker dit :

      Et t’en es où Dorianneuh ?

Laisser un commentaire